Accueil > Poker en ligne > Apprendre le poker > Principes du poker et variantes

Principes du poker et variantes

Principes du poker et variantes

Principes de base du poker

Bien que le poker puisse être joué de différentes façons, quelques grands principes restent communs à l’ensemble des variantes :

  • Chaque joueur reçoit des cartes (qui constituent la « main » du joueur), qui sont distribuées face cachée (au Hold’em, Omaha, Draw…) ou face visible (au Stud, notamment).
  • La disposition des joueurs est globalement la même : on joue autour d’une table dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du donneur.
  • Les jetons misés par les joueurs constituent ce que l’on appelle le « pot ».
  • A chaque tour d’enchère, les joueurs peuvent miser afin de rester dans le coup. Dans le cas contraire, ils passent leur main.
  • Lorsque deux joueurs restent dans le coup jusqu’au bout des enchères, celui qui possède la meilleure main remporte le pot

Principales variantes du poker

Le poker possède de nombreuses variantes, plus ou moins populaires. Voici les variantes du poker les plus connues :

Hold’em poker

Le Hold’em (ou Texas Hold’em) est la variante de poker la plus répandue. Chacun des joueurs reçoit deux cartes, qui ne doivent pas être visibles des autres joueurs (on parle de « cartes fermées »). Cinq cartes visibles (« cartes ouvertes », qui constituent ce qu’on appelle le « tableau ») par l’ensemble des joueurs sont ensuite disposées au centre de la table en trois temps (trois cartes, puis une carte, et une dernière carte), qui sont précédés et suivis d’un tour d’enchères. Au total, on a donc 4 tours d’enchères. Chaque joueur compose sa main de cinq cartes en associant ou non ses deux cartes fermées à celles visibles de tous.

Omaha poker

Au Omaha, chacun des joueurs reçoit quatre cartes fermées. Comme au Hold’em, le donneur dépose cinq cartes ouvertes au centre de la table en trois temps (trois cartes, puis une carte, et une dernière carte), qui sont précédés et suivis d’un tour d’enchères. On a donc également 4 tours d’enchères. En revanche, contrairement au Hold’em, chaque joueur compose sa main de cinq cartes en combinant obligatoirement ses deux cartes fermées avec trois cartes du tableau.

Draw poker

A l’inverse du Hold’em et du Omaha, le Draw est un poker fermé. Dans cette variante, chaque joueur reçoit cinq cartes fermées, après un premier tour d’enchères (appelé « Ante », car il précède la donne des cartes). Il n’y a donc aucune carte commune disposée au centre de la table. Un second tour d’enchères a lieu une fois les cartes distribuées. Chaque joueur peut ensuite demander au donneur de remplacer jusqu’à quatre cartes de son jeu. Après un troisième tour d’enchères, les joueurs encore en course montrent leur main aux autres, et la combinaison la plus forte remporte le pot.

Stud poker

Le Stud Poker est une variante du poker qui se joue le plus souvent à sept cartes. En début de partie, chaque joueur reçoit deux cartes fermées et une carte ouverte. Un premier tour d’enchères a lieu, en commençant par le joueur possédant la carte la plus faible. Ensuite, les joueurs reçoivent une autre carte, et on entame un deuxième tour d’enchères, en commençant cette fois par celui qui a la carte la plus forte. Une troisième carte ouverte est alors distribuée, suivie d’un autre tour d’enchères, puis une quatrième carte, et encore un tour d’enchères. Après avoir reçu une dernière carte (fermée cette fois), un dernier tour d’enchères a lieu. Le gagnant est le joueur qui possède la meilleure combinaison de cinq cartes, en associant deux de ses cartes fermées, et ses cartes ouvertes.

Les modes de jeu : low, high, high/low

Au début d’une partie de poker, il est nécessaire de définir le mode selon lequel les mains des joueurs vont être comparées. On distingue 3 principaux modes de jeu :

  • Le mode « High » : c’est le mode par défaut d’une partie de poker, lorsque rien n’est précisé. Dans ce mode de jeu, seules les combinaisons de cartes les plus fortes comptent
  • le mode « Low » : à l’inverse du « High », ce sont ici les combinaisons de cartes les plus faibles qui remportent la partie
  • Le mode « High / Low » : dans ce mode de jeu, la moitié du pot est remportée par le joueur ayant la main la plus forte, alors que l’autre moitié revient à celui dont la main est la plus faible. Ce mode de jeu est souvent associé à des restrictions. Par exemple, la main faible exclut généralement les combinaisons (paires, brelan, ou carré) et la carte la plus forte qu’elle contient ne doit pas dépasser le huit.

Les enchères : no limit, limit, pot limit

Tout comme le mode de jeu, une limite d’enchères doit être définie en début de partie. Les mises autorisées pour chaque tour d’enchères vont dépendre de la limite choisie.

Poker no limit

Le no limit est la limite d’enchère la plus pratiquée. Lors d’une partie de poker en no limit, les joueurs peuvent miser la somme qu’ils souhaitent, voire même l’ensemble de leurs jetons (« tapis »). Le montant de vos relances doit être le même que celui de votre mise précédente dans le tour d’enchères. Chaque mise doit être au moins équivalente au montant de la grosse blind.

Poker limit

En poker limit, les mises et les relances sont définies à l’avance selon le montant des « small bets » et des « big bets ». En effet, avec ce type d’enchères, les joueurs misent des small bets aux deux premiers tours, puis des bigs bets aux tours suivants. Le montant des relances est toujours équivalent à celui des mises.

Poker pot limit

Comme son nom l’indique, le pot limit fixe la limite des enchères et des relances au montant du pot. Lorsqu’un joueur entre dans un coup, il doit miser le même montant que celui du pot. S’il effectue une relance, il devra d’abord miser une somme équivalente à celle du pot à l’ouverture, puis miser à hauteur de la totalité du pot.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Complétez la case *